21/01/2004

Technologie moderne

Une dame vient d'acheter la toute nouvelle Merpeunault. La voiture, un
modèle "toutes options", lui a coûté un bon paquet d'Euro.

Deux jours plus tard, elle ramène sa limousine chez le concessionnaire, se
plaignant que la radio ne fonctionne pas.

"Madame", lui dit le vendeur, "le système audio de cette voiture est
complètement automatique. Tout que vous devez faire est d'exprimer à haute
et intelligible voix quels sont vos goûts musicaux."

La dame regarde le vendeur, stupéfaite et incrédule. Elle s'adresse à la
radio et énonce distinctement "Elvis Presley"

La radio se met alors automatiquement en marche et commence à diffuser
"Jailhouse rock".

Sans attendre la fin du morceau, elle prononce "Ludwig von Beethoven, la
5ème symphonie" et aussitôt les premières mesures du chef-d'oeuvre
retentissent ! Conquise par ce miracle de la technologie, la dame remonte
en voiture et rentre chez elle. En sortant de la ville, elle doit s'arrêter
à un croisement.

Soudain, alors qu'elle redémarre car son feu vient de passer au vert, elle
est obligée de piler net en plein carrefour pour éviter un gars qui vient
visiblement de griller le feu.

Sur le coup de la colère, elle hurle "ESPÈCE DE CONNARD !"

Et, aussitôt à la radio on entend :

"Mesdames et messieurs, vous allez à présent entendre une allocution du
Président des États-Unis d'Amérique, George Deubeulyou Bush."

19:17 Écrit par Lalasi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

aaaaaaaaaaaaaahhhhh Enfin de retour! Et si en plus tu te fout de Dégueulbiliou Bouche, alors, je suis raviiii! Au fait... Cavrinnes renait enfin... ;-)

Écrit par : tATayOYooooo | 21/01/2004

ah mince! Je vais encore me faire crier pour mon ortograf... ouups.... désoléééé... ;-)

Écrit par : tATayOYooooo | 21/01/2004

Yo c'est pô graaav pour l'orthographe... suis contente pour toi pour Cavrinnes, yeah !

Écrit par : lalasi | 22/01/2004

enfin je croyais que le prochain post serait pour annoncer les 17 ans de ton ainé!

Écrit par : nickdoel | 23/01/2004

Les commentaires sont fermés.